JEUX D'ECOLE
Apprendre en jouant, apprendre en coopérant, apprendre autrement !

L'école dehors : apprendre autrement en pleine nature

12/2/20

Riche de ma première expérience en école dehors en cycle 3 il y a de ça maintenant presque 2 ans, c'est tout naturellement que j'ai reconduit ce projet dans ma classe de maternelle.

Ce temps hedomadaire est un pur moment de joie pour moi et les élèves. Contrairement à ce que je proposais avec mes CM, ce moment d'école dehors est empreint de liberté, d'exploration et de jeux libres.

 

 
Les objectifs sont nombreux et répondent aux besoins de nos élèves : 
* permettre aux enfants (qui on le sait sont de plus en plus sédentaires) d'établir une relation profonde à la nature basée sur l'exploration et l'émerveillement et entrer ainsi dans une démarche de développement durable
* apprendre autrement en ayant tous ses sens en éveil, aiguiser son toucher, sa vue, son ouïe, son odorat, son goût, apprendre et comprendre avec son corps
* expérimenter, observer, procéder par essais/erreurs, se frotter au réel, à sa diversité et sa complexité
* prendre la mesure du temps qui passe, des saisons
* développer des compétences langagières, mathématiques, scientifiques dans des situations concrètes
* favoriser la coopération et le vivre ensemble dans des activités élaborées par les élèves eux-mêmes.

Concrètement, comment ça se passe dans ma classe ?

Tous les mecredis matins de 9h15 à 10h25 environ, nous enfilons nos bottes (que les parents ont founies en début d'année et que nous gardons à l'école) et prenons la direction du petit parc municipal qui jouxte l'école. Nous sortons par tous les temps sauf en cas de tempête ou de très fortes pluies, mais nous écourtons parfois notre sortie en cas de pluie ou de grand froid. Nous partons avec la classe des GS/CP avec qui nous partageons ce moment. Nous avons la chance c'est vrai d'être à moins de 2 minutes de notre classe et cela facilite grandement les choses côté logistique. Nous emportons cependant de grands sacs cabas avec tout un tas de matériel : livres sur la nature, loupes, mouchoirs, sac poubelle pour mettre les éventuels déchets, corde, crayons, ciseaux, feuilles de papier, grandes bâches et de nombreuses petites boites à insectes ou autres pour mettre les petits trésors de la nature que nous découvrons.

 
             

Lorsque nous arrivons dans l'endroit dédié, nous installons de grandes bâches sur lesquelles les enfants s'assoient pour le cercle d'accueil. Nous commençons avec une chanson pour se dire bonjour et dire bonjour à la nature qui nous accueille : "Par la fenêtre ouverte". Puis nous lisons un album en lien avec la nature et si possible en lien avec l'activité que nous proposerons ensuite aux élèves. Nous rappelons ensuite les règles de ce temps : "Je ne me mets pas en danger, je ne fais pas mal aux autres, je reste toujours dans un endroit où je vois un adulte et où un adulte peut me voir, je ne marche pas sur la bâche."
Enfin, nous présentons l'activité que les élèves sont invités à réaliser. Cette activité est facultative, c'est seulement une proposition que les élèves sont libres ou non de réaliser.

Les enfants partent alors en exploration libre : certains ont vite leurs habitudes et rejoignent leur coin de prédilection à la recherche d'un grand bâton, d'autres cherchent des escargots et des vers de terre, les uns se posent sur la bâche pour regarder des livres, tandis que les autres s'inventent des histoires de loups et de sorcières. Plusieurs rejoignent la maitresse proposant l'activité du jour. Les enfants passent d'une activité à l'autre ou restent au contraire concentrés sur la même tâche pendant toute la séance.
Environ une dizaine de minutes avant la fin, nous nous regroupons à nouveau tous sur les bâches afin de partager nos expériences et découvertes. Les enfants qui le souhaitent viennent présenter au reste du groupe les animaux ou plantes découverts, les jeux inventés ou les créations artistiques réalisées.

Je vous invite à visionner cette vidéo réalisée dans la classe de Crystèle Ferjou, une des pionnères de l'école dehors en France. Elle vous donnera un très bon aperçu de ce que peut être l'école dehors avec des élèves de maternelle. 

 


Quel est le rôle de l'enseignant pendant l'école dehors ?

Le rôle de l'enseignant et des adultes encadrant ce temps est tout d'abord l'accompagnement des élèves dans leurs découvertes et leurs expériences. Il est souvent sollicité par les élèves qui viennent lui montrer ce qu'ils ont trouvé, il peut alors donner le nom de l'animal ou du végétal ou encore de le chercher avec l'enfant dans les livres à disposition, il accompagne l'élève dans une observation et une description plus fine afin d'enrichir ses connaissances sur son environnement proche. Il accompagne aussi les élèves dans leur défi : créer un pont par dessus le chemin de boue, faire tenir une grande branche en équilibre.
Il peut aussi faire du lien avec des activités plus scolaires si la situation s'y prête : "Qui a ramassé le plus de glands entre vous 2 ?", "Qui a trouvé le bâton le plus grand ?"...
L'enseignant veille aussi bien sûr à la sécurité des enfants et comme en classe, accompagne si nécessaire les élèves dans la résolution de leurs conflits.
Enfin, un de ses rôles essentiels est l'observation. Il est en effet très intéressant d'observer les activités réalisées librement lors de ces moments et de percevoir ainsi les notions ou thématiques qui pourront être proposées lors des prochaines séances d'école dehors, reprises ou prolongées sous une autre forme en classe. L'observation permet aussi bien entendu, d'évaluer certaines compétences et l'évolution de chaque enfant.

 
     

Quelles activités peut-on proposer en école dehors ?

Il est important de rappeler que proposer une activité n'est pas forcément nécessaire. Nous avons fait ce choix pour enrichir davantage les expériences des enfants, les amener vers des pratiques ou des activités nouvelles. A l'inverse, c'est parfois l'activité d'un enfant observée lors d'une séance précédente qui nous donne une idée que nous proposons à l'ensemble du groupe. Les activités proposées, comme je l'ai déjà mentionné, ne sont en aucun cas obligatoires. Certaines rencontrent un grand succès, d'autres ne sont à l'inverse, pas réalisées au final. Ceci nous renseigne sur les centres d'intérêt et les besoins de nos élèves.
Voici une liste (non exhaustive) d'activités que nous avons proposées cette année :
- collecte et tri d'éléments naturels
- jeux sportifs (course des sangliers, parcours d'équilibre sur des branches, jeux d'orientation, jeux de bâtons...)
- activités de landart (créations de bonshommes, mandalas naturels...)
- création et jeux avec des indiakas (pomme de pin décorée d'une ficelle qu'on s'amuse ensuite à lancer)
- réalisation d'un tapis magique avec des éléments de la nature
- création de personnages avec des pommes de pins et narration d'histoires
- création d'instruments de musique avec des éléments naturels
- collage de feuilles mortes
- peinture de bâtons puis réalisation de mobiles ou de colliers
- activités de jardinage
- construction de tipis, de cabanes
- peinture avec des pinceaux naturels (branches de sapin par exemple)

Retrouvez plus d'idées ici !

Quels prolongements peut-on faire en classe ?

La création d'un imagier à disposition dans la classe, est un bon moyen d'ancrer le lexique découvert lors de l'école dehors et de développer le langage des élèves.
Une boite nature peut être installée : on y met et trie différents éléments collectés dans la nature (glands, coquilles d'escargots, pierres, feuilles, bâtons, plumes, nids...)
Des activités mathématiques peuvent être proposées à partir des éléments collectés : réalisation et comparaison de collections, problèmes de partage, comparaison de longueurs, de masses, de couleurs ....
Des élevages peuvent bien sûr être mis en place suite à la découverte d'insectes ou de petites bêtes (chenilles, vers de terre, fourmis, escargots ...) et permettent ainsi un travail plus appronfondi et la mise en place d'une démarche expérimentale autour de l'animal étudié.
On peut également réaliser des plantations à partir de graines, de glands ou de pommes de pin collectés en école dehors.
Des séances d'apprentissages peuvent être menées en classe sur une thématique particulière (les arbres, les feuilles, la décomposition organique, les oiseaux, la classification du vivant, la météo... ), de même que des exploitations pédagogiques des albums lus lors du cercle d'accueil.
Les découvertes faites en école dehors et matériaux récupérés sont aussi de bons supports pour des activités de création artistique et musicale.
  

Quelles activités en lien peut-on proposer ?

En parallèle de nos temps d'école dehors, nous menons aussi un projet jardinage. Nous entretenons règulièrement les carrés potagers installés dans notre cour. Nous réalisons des semis, des plantations tout au long de l'année. Nous récoltons nos fruits ou légumes le moment venu et lorsque c'est possible, les cuisinons en classe. (Notre école est abonnée au kit "les petits radis", ce qui simplifie beaucoup la mise en place de ce projet.)
Dans la classe, nous laissons aussi de la place au monde du vivant avec la présence de plusieurs plantes vertes que les enfants ont la charge de soigner et d'arroser et de poissons rouges qu'ils doivent nourrir et dont ils faut changer l'eau de l'aquarium. 
Un projet de poulailler est actuellement à l'étude et devrait voir le jour prochainement.
Tous ces projets favorisent et entretiennent un lien direct et fort avec le monde du vivant et une meilleure connaissance et protection de celui-ci.


 

Pour aller plus loin, je vous conseille la lecture du livre de Sarah Wauquiez "Les enfants des bois" dont la lecture m'a bien aidée dans la mise en ouevre de ce projet.
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !

Suivez-moi aussi sur:
 

 Vous êtes  
à être passés par ici !

Pour me contacter : jeuxdecole@orange.fr